Follow by Email

jeudi 16 février 2017

Jacques Zivy (1928-2017)

Le Salon des Réalités Nouvelles


a la tristesse de vous annoncer le décès du sculpteur


Jacques ZIVY 

survenu le 11 février 2017


Ses obsèques auront lieu le samedi 18 février 2017 
à 11 heures au cimetière du Montparnasse, 
3, boulevard Edgar Quinet à Paris 14e. 


Les Réalités Nouvelles
présentent toutes leurs condoléances 
à sa famille Michel ZIVY et Catherine MOHR 
Anouk ZIVY et Pierre PAULOT, 
ses enfants et leurs conjoints 
Simon, Nathan, Thomas, Antonin, 
ses petits-enfants et à ses amis.













mardi 14 février 2017

#39 Jean-Pierre Bertozzi

Exposition Jean-Pierre Bertozzi du 23 février au 4 mars 2017

#39 - Je vais bien !
Jean-Pierre Bertozzi



Vernissage mercredi 22 février 

de 18h à 21h

Exposition du 23 février au 4 mars

Espace des Arts Abstraits
Abstract Project

Ce qui perdure, c’est le chemin d’un corps toujours en mouvement qui n’a jamais cessé de se dire qu’il était fait pour se courber, se tendre, s’épanouir, nous épanouir, s’évanouir dans un repos nécessaire pour se surprendre, pour nous suspendre à sa fragilité déguisée.

D’arabesques en grands écarts, de cambrures en jetés, de balancés en adages, de spirales en trajectoires, il s’offre aux regards hagards devant une sensibilité propre, émouvante, touchante que la montagne nous préserve. 

Que la mémoire nous conserve.

vendredi 10 février 2017

Exposition Mohammed Aksouh





















































Actualités février 2017

Actualités Anne Damesin


COMPARAISONS 2017 dans le cadre d'ART EN CAPITAL au Grand Palais
du 15 au 19 février 2017 de 11H à 20H
Le vernissage est le 14 février de 15H à 22H.
Grand Palais avenue Winston Churchill. 75008 Paris

EMISSION THÉ OU CAFÉ - FRANCE 2
Mes toiles...en toile de fond de l'émission Thé ou Café
le samedi 18 février à 10H
L'invité est Philippe Croizon.
En replay sur France Télévision pendant 7 jours

Et toujours
jusqu'au 19 février
Le bruit des forêts.
Salons d'exposition de l'Hôtel de Ville de la Celle Saint Cloud 8e,
avenue Charles de Gaulle 78170 La Celle Saint-Cloud

jusqu'au 4 mars
Le Cinquième mur -quand les murs ont du relief-
Galerie Exit Art Contemporain
2, place Denfert-Rochereau
Boulogne - Billancourt M° Boulogne Jean Jaurès

dimanche 5 février 2017

Emmanuel Ballangé et le collectif 0,100

Le Collectif 0,100 a le plaisir de vous convier à l'exposition :

" PEINTURES - 02 - 2017 "

Peintures récentes d'Emmanuel Ballangé

du vendredi 10 février au dimanche 12 février (tous les jours de 14h
à 19h). Vernissage le jeudi 9 février à 19h.

14 rue Leyteire 33000 Bordeaux
tél : 07.81.72.01.23
Site Collectif 0,100 : http://collectifzeroccent.blogspot.fr
Site Emmanuel Ballangé : http://emmanuelballange.blogspot.fr

Emmanuel Ballangé a hésité à titrer sa nouvelle proposition "Peintures bêtes, sales et méchantes" en référence directe au film d' Ettore Scola. Et en effet, sa peinture n'a clairement pas les dents blanches…

Comme nées d'un curieux mariage entre Piet Mondrian et Philipp Guston,les toiles d'Emmanuel Ballangé nous imposent une rencontre frontale et étrange. Une obsession : comment faire pour que la peinture garde une charge ? Pour tenter de répondre à cette question, seuls les outils habituels du peintre sont utilisés : huile, toile sur châssis et pinceaux… Aucune échappatoire n'est tolérée face à ces contraintes historiques.

La peinture est une soumission au réel et même temps une affirmation
de son libre-arbitre.

Didier Gaulon répond au questionnaire des RN

Réponses de Didier Gaulon au questionnaire des Cahiers des Réalités Nouvelles



Lacunaire In/Out 24 x 19 cm
Lacunaire aux rubans, 77 x 51cm, 2016





  
Pouvez-vous décrire brièvement votre travail?
Can you briefly describe what you do?

Ma pratique picturale est productrice de fragments. Leur mise en œuvre passe par l’assemblage : peindre, couper, découper avant que d’organiser la complexité dans le doute et l’obstination.

Qu'est-ce qui vous motive pour créer?
What drives you to make work?

Des fragments picturaux qui s’entassent sur la table d’assemblage, conjuguant sans a priori leur remarquable et involontaire beauté. La promesse d’un édifice de papier sans cesse à reconstruire.

Pouvez-vous nous parler de votre pratique au jour le jour?
Can you tell us something of your day-to-day practices?

Je commence par improviser sur papier Arches dans une facture manifestement vigoureuse et colorée. Aucune technique picturale n’est privilégiée. L’idée est d’engranger un grand nombre de matériaux que j’envisage de soumettre à l’arbitrage de mes ciseaux.
Il s’ensuit un processus de recréation basé sur l’assemblage de fragments picturaux hétérogènes.

Depuis quand travaillez-vous de cette manière ?
How long have you been working in that way ?

C’est en 1998, en posant l'itinéraire d'une résonance produite par l'audition d'une pièce pour trio d'anches doubles et soprano lyrique, que mon travail a pris sa forme définitive : une série de papiers combinés issus du découpage d’anciennes surfaces peintes.

Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencés?
Which artists have had the greatest affect on your work?

Pour reprendre les mots de Bram van Velde, il me semble que « chez moi, il n’y eut jamais d’appui, jamais de certitude ».

C15C18 variation n°2, 30 x30 cm,  2012
Qu'est ce qui en dehors des arts visuels fait évoluer votre travail ?
What outside of visual art informs your practice?

Le vide, l’attente, lorsque j’apprends à tenir dans le battement d’une aile sillonnée par le soleil.

Comment souhaitez-vous que le public reçoive votre travail?
How would you like people to engage with your work?
                                                              
Dans la mesure du possible, comme une expérience stimulante.

Qu'est ce qui vous passionne actuellement?
Have you seen anything recently that has made an impression?

La lecture des Rencontres avec Bram van Velde par Charles Juliet, l’œuvre poétique de Philippe Jaccottet, les enregistrements du pianiste polonais Piotr Anderszewski.

Dans quel sens selon vous doit évoluer l'art abstrait ?
In your opinion, how should be the future abstract art evolution ?

L’art n’est pas affaire de volonté...


Sur la table d'assemblage 2014

jeudi 2 février 2017

#38 - Mohammed Aksouh








#38 

Mohammed Aksouh



Vernissage mercredi 8 février 

de 18h à 21h

Exposition du 9 au 18 février 2017

La nacre de l’être

Étagements incertains de façades et terrasses, labyrinthes de ruelles au long desquelles la lumière, largement réfléchie en échos, s’imprègne des couleurs des murs au passage qu’elle frôle, entassement à contre-jour d’objets indéfi- nis dont elle avive les arêtes, tramant au ras du sol une géométrie secrète de filets d’ombre et de clarté : la peinture d’Aksouh jamais n’identifie les lieux qu’elle se trouve comme involontairement accueillir. 

Elle fait approcher plutôt le nuage soyeux qui les irrigue tous, la buée solaire que le regard, sans l’apercevoir, ne cesse de traverser. 

Elle l’incite à remonter le flux qui colore et décolore les choses, tour à tour les fait surgir et les annule, donne à distinguer de biais le voile irisé, le halo d’opale dans lequel elles apparaissent et qui, en elles absorbé, dissout, jusque-là disparaît. 

En son fond, une écume de nacre semble demeurer ouverte, au plus loin, sur elle-même. 

Tout l’être du monde, fragile condensation de vibrations, houle d’ondes immobiles, n’est dans les fenêtres d’Aksouh qu’un état inconstant, un précipité furtif, un instant de la lumière.

Michel-Georges Bernard