Follow by Email

mardi 3 mars 2015

Du Rififi dans le bouzin... avec suite

Un Suisse sous contrôle judiciaire à Monaco... et une guerre judiciaire... et des suites improbables... 


Mise à jour du 27 Mai 2015

Bon,  y'a un moment, même le commissaire San-Antonio, n'y retrouverait pas ses petits de Genève...
Des tableaux de Picasso volés sont identifiés et retrouvés sur les photos de l'appartement de l'oligarque russe.. Une héritière de Picasso porte plainte pour vols et recel on parle de 60 dessins et peut-être de 400 autres disparus. Le bras droit d'Yves Bouvier, Olivier Thomas président du Conseil d'administration du port franc de Luxembourg est impliqué dans cette seconde affaire née de la précédente... Mais là, la Zahia apparait dans " des soirées libertines pour hommes d'affaires et galeries ayant pignon sur rue" selon Le Point a l'insu de son plein gré...
Alors, mon pauvre Béru, toi qu'à toujours des trainées de beurre et jambon sur ta chemise et des idées arrêtées sur tout... dis, mon grand,  tu penses quoi de la FIAC' OFF ?


Mise à jour du 11 Avril 2015

L'histoire du port franc genevois, de la querelle judiciaire  entre son patron et l'oligarque russe, de ses pensionnaires prend  un tour rocambolesque avec mafieux corse, blanchissement de jeux, etc... etc... tourne à la tempête sur le lac de Genève.
Il faut lire le dossier que lui consacre la Tribune de Genève et l'éditorial de Pierre Ruetschi qui propose une véritable opération "Mani Pulite" en déclarant  que tous ce qui se trouvent dans les ports-francs de Genève doit être déclarés, le tout avec portraits de différents protagonistes  dans ou hors de l'affaire.

Mise à Jour du 17/03 : Un conseiller administratif de la ville de Genève a demandé la mise sous séquestre des biens d'Yves Bouvier (pour que les impôts n'échappent pas à la ville suisse), Y.B dont apprend que ses biens aurait été mis sous séquestre à Hong Kong et à Singapour  nie toute fraude.

à voir sur la réponse d'Yves Bouvier sur RTS info: 

Début de l'affaire : 02/03
On apprenait que Yves Bouvier, le patron de Natural Le Coultre, premier locataire des ports francs en Suisse, à Genève,  ou propriétaire-actionnaire de ports francs au Luxembourg et Singapour a été arrêté avec deux complices et placé est en garde à vue à Monaco suite à la plainte de l'oligarque russe Dmitry Ryboloviev grand collectionneur, expert, résident monégasque, propriétaire de l'AS Monaco... et au coeur d'un divorce tumultueux.
Il serait reproché au patron suisse de Natural Lecoultre des sur-facturations sur le prix d'oeuvres et de faux documents pour lesquels il aurait été l'intermédiaire pour plusieurs centaines de millions de francs suisses pendant une dizaine d'années. Il a été mis en examen pour "escroquerie" et "complicité de blanchiment" pour avoir augmenté les prix de manière à obtenir des commissions cachées entre le(s) vendeur(s) des tableaux (représentés par des sociétés off-shore) et l'acheteur, tout en touchant une commission officielle pour sa prestation payée par l'acheteur.  Malversations que contestent bien sûr les avocats de Yves Bouvier. Le 28 février (présumés innocents tant que l'affaire n'a pas été jugé) Yves Bouvier a été placé sous contrôle judiciaire et à dû verser 10 millions d'euros de caution, sa complice suisse et néanmoins russophone a été également mise en examen pour blanchiment.

Pour le journal suisse Le Temps c'est un "tremblement de terre sur le marché de l'art" ... "la procédure monégasque s'inscrit dans le cadre d'une enquête internationale".  "Le dégât d'image pour le port franc de Genève s'annonce d'ores et déjà dévastateur" affirme Sylvain Besson dans son éditorial  du 27 févrierCar dans le même temps la mise en question des "zones douanières d'exemption" semble être posé par l'administration fiscale à Berne dans le cadre de la lutte antiterroriste et anti-corruption internationale. Enfin la question d'une réglementation pour les investisseurs en art semble également être posée face à un marché réputé opaque. Les propriétaires des oeuvres dans "les port-francs" vont-ils être obligés de se déclarer ?
Après le scandale HSBC va-t-on vers un Art Swiss Leaks ? à suivre...
Que va devenir le R4 de l'île Séguin dont Yves Bouvier était un des maîtres d'oeuvre ?  à suivre...
Les oligarques russes se retirent-ils du marché de l'art, en reprenant leurs argents ? à suivre...

Sans transition, à Paris, le musée Maillol ferme jusqu'à nouvel ordre... la société gérante étant en liquidation avec un passif de 3,3 millions d'Euros.

Donc, pour retrouver un peu d'air, un atelier blanc, une ambiance zen, entendre parler jardinage, impressionnisme, peinture, pigment et lumière... abstraction et relation à la nature... Une interview surprenante de Brice Marden (1938) jeans et chaussettes roses dans son atelier à l'occasion de son exposition à San Francisco... Il ressemble à Louttre.B !

Le Journal des Arts du 27 février nous apprend que l'Allemagne envisage d'inscrire ses collections publiques sur le répertoire des Trésors Nationaux Allemands interdisant de fait ainsi toute exportation et donc toute vente.

Par ailleurs le projet de musée d'art contemporain de Moscou semble ajourné.