Follow by Email

jeudi 23 novembre 2017

Actualités Décembre 2017

#52 - Art Numérique




















Robert Delafosse à Troyes


vues de l'exposition : 


















- Rappel : Cycle Cnap/BK, Anael Lejeune. La théorie à l'oeuvre. L'art conceptuel américain, 24 novembre 2017

Le Centre national des arts plastiques (Cnap) et la Bibliothèque Kandinsky du Musée national d'art moderne/CCI, Centre Pompidou sont heureux de vous inviter à la rencontre avec Anaël Lejeune auteur de l’ouvrage : « La théorie à l’œuvre. L’art conceptuel américain » paru aux éditions (SIC).

Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30
Bibliothèque Kandinsky
Centre Pompidou
Niveau 3
sur réservation


Anaël Lejeune présentera ce livre portant sur les rapports entre pratique et théorie artistiques dans le contexte de l’art conceptuel américain (ca. 1965-1975). Son analyse interroge notamment les outils théoriques mis en place par les artistes ou empruntés à d'autres champs de savoirs aux fins de la création artistique. L’ouvrage envisage ainsi l'influence exercée sur ces créateurs par divers textes européens – et particulièrement français – du champ des sciences humaines dans les années 1960 et 1970. Y sont étudiées des modalités, proposées par les artistes, d’interprétation et d’usage de ces outils et concepts théoriques ou philosophiques en fonction de leurs propres préoccupations. Or ces outils et concepts ont subi des inflexions, des transformations, voire d’inévitables malentendus en raison du contexte américain au sein duquel ils ont été reçus. D’où l’attention portée à la composition du paysage culturel et intellectuel américain afin d’identifier certains des traits qui, au niveau artistique, culturel, philosophique ou autres, ont pu contribuer à la réception de certains aspects de la théorie continentale et en infléchir ou en modifier la compréhension.

Anaël Lejeune reviendra sur cet aspect de ses recherches à partir de l’évocation de deux dessins de Mel Bochner et de Douglas Huebler.



Anaël Lejeune enseigne l’histoire de l’art et la théorie des arts à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles (Belgique). Ses recherches portent principalement sur l’art américain d’après-Guerre. Son précédent ouvrage intitulé Perspective et géométral. Problématisation de la sculpture aux Etats-Unis (1966-1973) est paru aux Presses du réel en 2015.

Ce livre a été réalisé avec le soutien à l’édition du Cnap.

(SIC) éditions, collection Continental Rift
Conception graphique : Charles Mazé et Coline Sunier
ISBN : 978-2-93-066715-7

 




« Séquences » 


Ce mois-ci, l’exposition à la Fondation des Etats Unis conjugue le travail de deux plasticiennes, Carol-Ann Braun et Diane de Cicco. Toutes deux ont pour point de départ un texte, qu’il s’agisse d’un poème en combinatoire ou du langage génétique pris comme « prétexte » à une expression plastique.

Carol-Ann Braun interprète un poème de Blake Leland intitulé « Sonnet Sequence ». Le texte agence plusieurs mots simples : everything, nothing, happens, changes, how, since, when, where, but... et évoque, non sans ironie, le disque rayé de notre condition. A chaque strophe correspond un point de vue différent sur une sculpture en cours de construction. Carol-Ann Braun étale ainsi dans le temps, au fil des phrases du poème, la perception de différentes facettes d’un même objet.

Diane de Cicco associe différents éléments qui s’inspirent de formes biologiques pour mettre en lumière la plasticité de l’être. C’est une manière d’exprimer, voire d’élargir, la notion d’épigénétique qui comble la brèche entre l’inné et l’acquis. L’artiste puise dans son passé de biologiste moléculaire pour prendre position et faire écho à la phrase du chercheur Jacques Testart selon laquelle « L’analyse moléculaire de l’homme a montré que la science n’a rien à dire sur l’humain. » L’ADN n’est que le texte d’une pièce de théâtre qu’il nous faut interpréter.

Fondation des Etats-Unis
15 boulevard Jourdan, 75014
Lun-Ven 10h-12h30 et 14h30-18h ou sur RV

RER B / T3A : Cité Universitaire
Bus 21, 67 : Porte de Gentilly