Follow by Email

jeudi 9 août 2012

8 - Jean Leppien (1910-1991), Biographie

Suite et fin de l'article de Madame Denise Vernerey-Laplace consacré à trois figures des Réalités Nouvelles.

Jean Leppien (1910-1991)

Du Bauhaus à Paris

Fils d’entrepreneurs protestants des environs de Hambourg, Kurt Leppien interrompt en 1929 ses études secondaires et rejoint le Bauhaus de Dessau. Elève de Josef Albers, Wassily Kandinsky et Joost Schmidt, il fréquente Paul Klee. Lorsque le régime nazi nomme Mies van der Rohe directeur du Bauhaus, il part pour Berlin et s’initie à la photographie auprès de Lucia Moholy. Membre du parti communiste, il fuit en 1933 et rejoint Paris; il adopte alors le prénom de « Jean » et survit de petits boulots qui ne lui laissent aucun loisir pour créer. Sa femme Suzanne Ney, juive hongroise, est dénoncée en mars 1944 et déportée à Auschwitz. Jean Leppien est condamné à la réclusion dans la forteresse de Bruchsal. Libéré en 1944, il retrouve Suzanne, survivante. Le couple s’installe à Cagnes-sur-Mer et Jean Leppien « commence - selon ses propres mots - à peindre » auprès du groupe des « peintres de Provence » venus de tous horizons. Il décline dans des dessins à l’encre une grammaire de hachures sérielles inspirée de la cartographie aérienne que ses amis allemands, Springer, Davring et Reichel l’incitent à faire évoluer. La joie de la création s’exprime dès lors en courbes élégantes que leur tension installe dans la descendance de Kandinsky. Ses allers et retours entre le midi - il a acquis une maison-atelier à Roquebrune - et Paris influencent sa palette chromatique. Il renoue avec ses camarades du Bauhaus, se rapproche de Henri Nouveau, Hans Hartung, Henri Goetz, se lie avec Jean Deyrolle et César Domela, fait la connaissance du marchand Wilhelm Uhde, des critiques Hertha Wescher et Charles Estienne qui organise sa première exposition parisienne en 1947 à la galerie des Deux-Îles. Jean Leppien prend pied sur la scène artistique parisienne. Il sera un exposant fidèle du Salon des Réalités Nouvelles dès 1946.


Mots clefs/Liens : Jean Leppien. Bauhaus. Dessau. Josef Albers. Vassily Kandinsky. Joost Schmidt. Paul Klee. Mies van der Rohe. Lucia Moholy.Auschwitz. Bruchsal. Cagnes-sur-Mer. Roquebrune. La Provence et les peintres. Ferdinand Springer, Davring (Heintrich-Maria Davringhausen, dit Davring) et Hans Reichel. Henri Nouveau. Hans Hartung. Henri Goetz. Jean Deyrolle. César Domela. Wilhelm Uhde. Hertha Wescher. Charles Estienne. Galerie des Deux-Îles.


Retrouvez les chapitres de l'article de Madame Denise Vernerey-Laplace