Follow by Email

vendredi 1 décembre 2017

La bibliothèque Kandinsky - infos

BIBLIOTHÈQUE KANDINSKY &
L'INSTITUT NATIONAL D'HISTOIRE DE L'ART
15 Décembre 2017

"1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris"

La Bibliothèque Kandinsky du Musée national d’art moderne/ Centre Pompidou est heureuse de vous accueillir pour la troisième séance du séminaire "1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris" organisé par l'Institut national d’histoire de l’art dans le cadre du programme de recherche éponyme, en partenariat avec les Archives de la critique d'art, la Bibliothèque Kandinsky et l'Institut national de l'audiovisuel,

Vendredi 15 décembre 2017, Bibliothèque Kandinsky, de 17h30 à 20h30
Entrée libre sur réservation à l'adresse : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr
Centre Pompidou, Niveau 3

Sous l'intitulé "Biennale de Paris : scènes nationales, scènes internationales", le séminaire réunira Hélène Meisel (Centre Pompidou-Metz) et Annabela Tournon (EHESS/Ensa Bourges).
En présence de documents choisis, il s'agira d'évoquer la matérialité des archives de la Biennale de Paris dans leur diversité et d’interroger ce qu'elles dévoilent des réseaux artistiques d’alors. A titre d'étude de cas, il sera question de la Section de l'Amérique latine à la Biennale de 1977, de ses paradoxes et ambiguïtés. Si elle répondait au souhait des organisateurs que la participation internationale soit confiée à des spécialistes d'une région ou d'une scène artistique, certains des artistes exposés critiqueront ce fonctionnement, soulignant les enjeux politiques de ces ambitions internationales. Ces épisodes signalent aussi la place de la Biennale de Paris dans l’histoire de l’art de pays tels que le Mexique, le Brésil ou l’Argentine.
Pour en savoir plus sur le projet de recherche : https://www.inha.fr/fr/agenda/parcourir-par-annee/en-2017/decembre-2017/biennale-de-paris-scenes-nationales-scenes-internationales.html

Annabela Tournon est historienne de l’art. Elle finalise actuellement une thèse à l’EHESS-CEHTA (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales – Centre d’Histoire et de Théorie des Arts) sur les Grupos, collectifs d’artistes actifs dans les années 1970 au Mexique. Elle a récemment organisé l’exposition « Grupo Mira. Una contrahistoria de los setenta en México » au musée Amparo au Mexique. Elle est membre des groupes de recherche « Global Art Prospective » du programme «Histoire de l’art mondialisée » de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art, Paris) et de la Red Conceptualismos del Sur.
Sur le thème des groupes d’artistes au Mexique dans les années 1970 elle a notamment publié « L’art conceptuel sous influence : les Grupos (Mexique, 1970) », dans les Cahiers du Musée National d’Art Moderne (n°122, février 2013), « “Aunque al seco tronco lo sigan regando”. Reprises du muralisme chez les grupos (1968-1978)» dans Nuevo Mundo Mundos Nuevos, janvier 2015, « Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui. Tlatelolco, 2 octobre 1968 » dans Le Temps suspendu. Art contemporain et temps de l’histoire, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, novembre 2016, ainsi qu’édité le catalogue d’exposition « Grupo Mira. Una contrahistoria de los setenta en México », éditions Museo Amparo, Puebla, Mexique, 2017.

Hélène Meisel est historienne de l’art, critique et commissaire. Après des études d’histoire de l’art menées à la Sorbonne et achevées par un master professionnel consacré à « L’art contemporain et son exposition », elle entame sous la direction d’Arnauld Pierre une recherche doctorale sur la subsistance subjective dans l’art conceptuel. Elle assiste parallèlement Claire le Restif au Crédac d’Ivry-sur-Seine sur l’exposition « Le travail de rivière » (2009), puis Guillaume Désanges dans ses différents projets curatoriaux et performatifs (2010). En 2011, elle bénéficie d’une bourse d’études du Centre Pompidou-Paris et explore, dans ce cadre, les archives de la Biennale de Paris dont elle réactive certains dispositifs. En 2012, elle est résidente au sein du Pavillon, au Palais de Tokyo. Depuis 2013, elle est chargée de recherche et d’exposition au Centre Pompidou-Metz, et travaille aux côtés d’Hélène Guenin sur l’exposition «Sublime. Les tremblements du monde » (2016). En 2017, elle est commissaire avec Emma Lavigne de l’exposition « Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie ». Pour le Frac Lorraine de Metz, elle réactive certains moments du Festival International de Science-fiction de Metz dans le cadre de l’exposition « Si ce monde vous déplaît » (2013). Ses articles sont parus dans différentes revues critiques telles que 20/27, Les Cahiers du musée national d’art moderne, Volume, Palais, 02, Semaines, etc.


https://www.centrepompidou.fr/
https://www.inha.fr/
http://carnetbk.hypotheses.org
 


 - Mercredi, 6 Décembre 2017, à partir de 18h30

« Alors que j’écoutais moi aussi la Bibliothèque Kandinsky » menée en partenariat avec La Criée centre d’art contemporain de Rennes

Dans le cadre des manifestations dédiées à la célébration des 40 Ans du Centre Pompidou, la Bibliothèque Kandinsky du Musée national d’art moderne/CCI est heureuse de vous convier à la rencontre publique autour du projet « Alors que j’écoutais moi aussi la Bibliothèque Kandinsky » menée en partenariat avec La Criée centre d’art contemporain de Rennes et ses artistes invités.


Mercredi, 6 Décembre 2017, à partir de 18h30
Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou, Niveau 3

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Réservation obligatoire à l’adresse : reservation.bibliothequekandinsky@centrepompidou.fr

Alors que j’écoutais moi aussi la Bibliothèque Kandinsky répond à l’invitation des 40 ans du Centre Pompidou et convie différentes personnalités – un acrobate, un musicologue, deux chercheuses d’art et cinq artistes – à prendre pour objet d’études, d’aventures et de curiosités le fonds de la bibliothèque Kandinsky, centre de documentation et de recherche du Musée national d’art moderne.
Pendant un an Félicia Atkinson, Julien Bismuth et Yann Sérandour – artistes associés au cycle que mène La Criée centre d'art contemporain autour du récit -, ainsi que Sophie Kaplan, curatrice et directrice de La Criée, et leurs invités Jean-Baptiste André, François Bonnet, Virginie Yassef, Sophie Lapalu et Nico Dockx ont arpenté les rayonnages de la Bibliothèque du Musée national d'art moderne, rencontré et échangé avec l’équipe de la Bibliothèque. Certains la connaissait depuis longtemps et y avaient déjà travaillé, d'autres la découvrait. Certains y sont venus régulièrement, d'autres plus ponctuellement. Certains y ont fait des recherches sur des fonds d'archives précis, d'autres sont partis dans des directions plus incongrues.
La restitution de leurs recherches dessinera un portrait de la Bibliothèque Kandinsky par ses marges, ses cotes, ses bruissements secrets…
Pour l'occasion les tables et vitrines de la salle de lecture de la BK formeront plusieurs îlots, où l'on découvrira les productions des artistes nées de leurs arpentages.

Le deuxième volet du projet aura lieu le mardi 6 février 2018 : événement à La Criée. Entrée libre sur réservation obligatoire à : 

Commissaires : Sophie Kaplan, directrice ainsi que Félicia Atkinson, Julien Bismuth et Yann Sérandour, artistes associé·e·s à la saison Alors que j’écoutais moi aussi […]
Artistes invités : Jean-Baptiste André, Félicia Atkinson, François Bonnet, Julien Bismuth et Virginie Yassef, Sophie Lapalu, Yann Sérandour et Nico Dockx.
Avec la participation de l’ensemble de l’équipe de la Bibliothèque Kandinsky.